Non Quechua n'est pas seulement une des marques phares de notre très cher Décathlon. Avant que le nom de ce peuple soit subtilisé par cette enseigne sportive, Quechua désignait uniquement des groupes de peuples Sud Américains descendant des Incas. Si le sujet vous intéresse vraiment Wikipédia l'explique beaucoup mieux que moi ici.

Suite à notre escale à Cusco et notre exploit sportif du Salkantay nous décidons de suivre les pas de notre amie Solène. Oui encore une fois. D'ailleurs si vous vous inquiétez pour Solène elle est déjà de retour en France, lassée de nous voir dans son rétro elle nous a quitté ❤️.
Avant son retour Solène avait passé quelques temps avec une famille Quechua dans la vallée sacrée des Incas. Une expérience qui nous tentait bien, surtout après notre mois passé en Bolivie oú nous avons malheureusement pas eu la chance de vraiment se poser et créer de réels contacts avec la population.

No Quechua isn't one of Decathlon key brand. Before it has been taken by this sport shop, Quechua was only designating a South American population born during the Incas time. Wikipedia is explaining it much better than I would; Inca.

After our long stop in Cusco with one of our biggest achievement: the Salkantay Trek, we did not really have a plan for what's coming next. Surprising. So we follow the steps of our friend Solene. One more time. By they way if you are worried about Solene, she left us and went back to France. Yeah I guess she was tired of seeing us in her rear view mirror ❤️. 


Nous rencontrons alors Estella et Damian les parents et leurs filles Lisbeth, 25 ans et Milly Karen 10 ans. Nous leur expliquons que nous sommes des amis de Solène et que nous aimerions comme elle pouvoir rester un peu ici avec eux. Nous les aiderons dans la vie de tous les jours: cuisine, travail aux champs... et nous dormirons dans notre Kombi. En deux secondes ils nous disent, "ok pas de soucis. Bienvenue." Comme d'habitude nous sommes surpris de cette simplicité et de cet accueil. Pas sure que si quelqu'un avait ainsi débarqué chez nous on lui aurait ainsi ouvert les bras. Bien sur, bienvenue, vient donc vivre avec nous...

After a while we've decided it was about time to leave our luxury camping in Cusco to join the Franco Family. They live 30km away from Cusco, next to the Huaypo Lagoon, surrounded by snowy mountains. When we got there, in a late afternoon, we just got wouahed by the view. Some people got the luck to live in there...
We then met Estella and Damian the parents and their daughters Lisbeth, 25 years old and Milly Karen 10 years old. We introduced ourselves as Solene's friend and explained that as she did, we'd like to stay with them for a while. We would help them in their everyday life: cooking, farm work... and we'll sleep in our Kombi. In 2 seconds they agreed and welcomed us. As usual we're quite astonished by this simplicity to let people in. Not sure that if someone would have come around to our place in London we would have just said, yes of course come in and just live with us.
As the night falls down and the cold with it (yes we're still 3000m high), we start to make our dinner in the Kombi when Damian knock at our door with a plate for us. A yummy " Caldo de Gallina",  a chicken soup with potatoes. The following days, we'll share all of our meals with them.​​​​​​​
Le lendemain nous sommes debout à 7h, comme convenu avec Damian. Nous partageons le petit déjeuner avec la famille. Comme boisson chaude ils nous servent un maté de féculents. Une sorte de porridge liquide. Puis en guise de petit dej, une assiette de pommes de terre avec des pâtes. Nouveauté pour nous. Puis nous partons avec Damian et Estalla direction les champs avec notre Kombi. Nous arrivons non sans peine au milieu d'un champs près d'une maison au coeur d'un village. Damian nous apprend que c'est leur maison d'hiver dans laquelle ils restent lorsque ce n'est pas la saison touristique et qu'ils n'ont pas besoin d'être près du lago. Nous passons derrière la maison et voyons un champs de fèves semi-récoltées. Damian nous équipe de gants et nous passe une serpe chacun. Nous explique qu'il faut couper tous les épis , les rassembler en gerbes et ceci pour tout le reste du champ! C'est parti. Damian est une machine, à côté de nous. Nous sommes pliés en deux pour couper de l'herbe séchée et nous fatiguons au bout de 30 minutes. Mais là arrive la pause Chicha. La chicha est une sorte d'alcool de maïs maison qui se boit dans les champs pour faire office de redbull! Donc une gorgée de chicha et ça repart. Après 2 heures de travail sous le soleil, Damian voyant nos pauses récurrentes et notre crème solaire s'écouler à grosses gouttes a pitié de nous et déclare la journée terminée.

The day after we're up at 7am, like agreed with Damian the night before. We share the breakfast with the family. As a hot drink we get a sort of drinkable porridge made with cereals. And then a plate of potatoes with pasta, new type of breakfast for us. And then we live for the fields with Damian and Estella. We take the van and drive up to the village nearby, to reach a house in the center. Damian told us, this is where they live in winter when the touristic season is off and they do not need to live nearby the lake. We go behind the house where we found a bean field half harvested. Damian gives us gloves and a billhook each. He explains to us how to cut the bean and gather them in a sheaf. Let's do it! Damian is like a machine. Compare to him, we're dead tired after 30 minutes bending in this field under the heat. But then it's time for the Chicha break. Chicha is a homemade alcool of corn. It's a common drink, taken in the fields to act like a red bull! So a slip of Chicha and let's go back. After 2 hours of work, we really struggle with the heat...and the work. Damian takes us in pity and declares we're done for today. 
Le jour suivant lorsque nous nous levons, Damian est déjà parti dans le champs. Nous prenons un autre petit déjeuner de soupe de légumes et de pâtes et partons le rejoindre avec Milly. Pour se rendre dans ce nouveau champs nous devons déjà marcher 30 minutes, en montée. Autant vous dire que nous arrivons déjà un peu fatigués. Mais la vue d'en haut est assez incroyable. Nous sommes une nouvelle fois dans un champ de fèves, mais différentes celles ci. Cette fois nous devons encore couper des herbes sèches à la serpe, mais par la suite les rassembler dans une grande bâche en plastique qui se soulèvent ensuite comme une hotte sur le dos. Toutes les gerbes coupées sont ensuite rassemblées au milieu du champ pour être moissonnées en même temps. Nous faisons la moitié du champ ce jour et reviendrons par la suite finir ce champs. Ce qui nous surprend le plus c'est que Milly qui a 10 ans et est en vacances passe également ces journées à travailler avec nous. Et ce n'est pas la première fois étant donné son efficacité. 

The day after, Damian is already gone when we woke up. We take another breakfast made of a vegetable soup with pasta and then we leave with Mailly to go join Damian in the fields. To get to this new field we have to walk like 30 minutes up to a hill. Let say we are already dead tired when we get there. But the view is quite impressive. This time it's another type of beans we have to harvest. We cut them again with a billhook but then we have to gather them in a plastic bag you then can carry on your back to bring to the center of the fields. We do half of the field and then call it a day. Days later we'll come back to finish the field. What does surprise us, during these days working on the field, is that Milly,10 years old, who's on holidays is always coming with us and working harder than us. 
Le samedi arrive et tous ensemble nous avions décidé de partir visiter les Salinas Grandes et les ruines d'Ollantaytambo. Nous partons donc tous les 5 dans notre Kombi. Pour l'occasion Estella a revêtu son grand chapeau blanc dédié aux grandes occasions. Nous apprenons plus tard que c'est aussi son anniversaire ce jour! 
Les Salinas sont des paliers de salines plantées au milieu des montagnes qui sont lá depuis les Incas. Puis nous nous dirigeons vers le village d'Ollantaytambo pour en visiter les ruines. Je crois que ce qui nous plait le plus lors de cette expédition, c'est l'émerveillement de Milly qui n'a pas encore eu la chance de visiter ces lieux, alors qu'ils ne sont qu'à une trentaine de kilomètres de chez elle.
Puis nous prenons la route du retour puisque nous sommes apparemment attendus chez eux. Et en effet c'est à notre arrivée que nous apprenons que c'est l'anniversaire d'Estella et c'est pourquoi 2 de ses enfants, leurs femmes et enfants sont venus pour le célébrer en famille. Le fils Jonathan et une des filles Karen. 
Les célébrations d'anniversaire commencent et nous apprenons qu'il est d'usage de verser des confettis sur la tête de la star de la journée. Puis de l'embrasser. 
Puis nous nous mettons tous à table, c'est repas de fête donc surprise nous mangeons: du cochon d'inde!!!
Une première. Ce jour ci nous mangeons les côtes, mais le lendemain nous aurons la chance de se voir servir la tête. 
Une autre histoire.

When Saturday arrives, we all agreed to go together to visit the Salinas Grandes and the ruins of Ollantaytambo. We live the 5 of us in our Kombi. For the occasion Estella is wearing her most beautiful white hat. We'll later on learn that it's her birthday that day. 
The Salinas are like stairs of little salt lakes in the middle of the mountains. And then we leave for the village of Ollantaytambo. I think the thing which touched us the most on that day, was how Milly was amazed by those ruins she never seen before when it is just 30 km away from her home.
And then we head back home because there are apparently people waiting for us at home. This is how we learn it's Estella's birthday. Indeed when we get there, 2 more of their children are here waiting to celebrate. Their son Jonathan and another one of their daughter, Karen.
The birthday celebrations can start, and we learn that the tradition is to start them by pouring confettis on top of the head of the birthday person and then hug them. 
As we sit down to start the dinner we see the plates coming in and can't identify what's in it: Guinea Pig!
First time ever. For this dinner we'll eat the ribs, but the day before we'll get the head.
Another story.​​​​​​​
Après avoir partagé une semaine avec la famille Franco, arrive le grand jour de la moisson. Tout le travail que nous avons effectué ensemble dans les champs va enfin prendre sens puisque Damian et Estella ont loué une machine qui va permettre de séparer les fèves des gerbes récoltées. Un jour important et stressant pour eux.

After living with them for a week, we finally get to the harvest day. All the work we've been doing in the fields until there we'll be finalized today with the machine coming to separate the beans from the rest of the ears.
Damian and Estella rent the machine for a full day and have to do 2 fields in that day. Quite an important and stressful day for them.
 
Alors que nous finissons notre petit déjeuner dehors et nous préparons pour cette grande journée, Amaury est témoin d'une scène choquante entre Milly et son père près du lac. Alors qu'elle est en train de nourrir les animaux. Il voit Damian énervé saisir la corde qui permet de maintenir attaché les cochons et fouetter sa fille avec au moins deux fois. Milly crie et commence a pleurer. Sa maman, Estella, jette alors son assiette sur le sol et accours pour stopper son père. Tout va très vite.
Amaury me regarde et prend la bonne décision "C'est bon, c'est fini. Moi je refuse de rester ici apres ca. Nous partons demain". Ok.
Je vais voir Milly qui continue de beaucoup pleurer en frottant ses doigts. Je regarde, elle ne semble pas avoir de marques. Je lui pose des questions sur ce qu'il s'est passé et la rassure sur le fait que ce n'est en aucun de sa faute et que son papa n'as pas a faire ça. Elle ne me répond pas vraiment et me murmure seulement que c'est le cochon qui l'a mordu rien de plus...

As we finish our breakfast and get ready to help for this special day, Amaury witness a choking scene between Milly and her father nearby the lake. As she is feeding the pigs, Damian seems to take a string and hit her with violence. She screams and starts crying, her Mum who is finishing her plate just throw it on the floor and run to help her and stop her husband. 
Amaury then looks at me and takes the right decision: "This is it, we can't stay there after that. We'll leave tomorrow". Agreed.
I go to see how Milly is doing, she' crying a lot. I question her and tell her, her father should not do that, it is not her fault. But she does not say a word on it and just tell me, that the pig bitted her nothing more...

On est plutôt très chamboulé par ce qu'il vient de se passer et on ne sait pas trop comment réagir sur le moment. Vu l'importance de la journée pour Damian et Estella nous décidons de ne pas en parler tout de suite et de les suivre dans les champs...oú nous ne penserons qu'à cela toute la journée. Damian sent que nous sommes différents et évitons tout contact avec lui. Nous agissons juste comme de bons soldats toute la journée, attendant tranquillement le moment oú nous pourrons enfin EN parler.
Lors du retour à la maison, ce moment arrive et nous décidons de parler avec Estella en premier lieu. Estella est une femme plutôt forte, fermée qui ne joue pas l'émotion. Nous lui annonçons que nous allons partir demain et lui expliquons pourquoi, tout cela en Espagnol. Plutôt pas facile et vite nous tombons dans l'émotion et les larmes nous viennent alors que nous lui disons que nous lui sommes éternellement reconnaissants pour la façon dont elle nous a accueilli chez elle, dans sa famille, mais que ce qu'il s'est passé ce matin pour nous n'est pas anodin et que nous ne pouvons pas cautionner ce type d'acte. 
Estella ne réponds pas vraiment, elle hoche de la tête mais n'admet jamais vraiment ce qu'il s'est passé ce matin la.
Puis vient le moment que nous avons attendu toute la journée, avec Damian le papa. On commence par lui raconter ce dont nous avons été témoins ce matin et ce que cela implique et signifie pour nous. Que l'on comprend que nous sommes de différentes cultures, que nous avons eu une éducation différente mais qu'il y a des choses que l'on ne peut pas laisser passer. Des choses qui pour nous ne devrais jamais exister n'importe où dans le monde. Damian ne dénie rien et est ouvert à en discuter avec nous. Il nous explique que lui a une éducation beaucoup plus violente que cela et que pour lui cela fait partie de l'éducation au Pérou. Mais qu'il aime profondément sa fille et ne voudrait pas lui faire de mal, et qu'il souhaite encore moins que nous partions. C'est le moment que choisit Milly pour venir faire un câlin à son papa, comme si elle voulait elle le protéger. Cette fois nous sommes tous en pleurs. Mais nous continuons d'expliquer que nous ne pouvons cautionner cela et que pour nous malheureusement ça se finit là.


We do not want to make a fuss about it now cause we're too upset to talk about it, and it's their important day of the year so we just go with them on the fields... And just think about it all day long. Damian feels we're not really talking to him. Just acting like good soldiers waiting for the end of the day to finally talk about it.
When this moment comes we decide to talk to Estella first, and let her know we'll leave tomorrow and explain why, in Espanol. Quite hard, but I quickly got emotional and start to cry but tell her we can't stay here after what we've witness. It's not against her and we'll always be grateful for everything but it is against what we believe in and support. Estella is a strong woman which does not really show her emotions so she just nodded but does not really admit or talk about what happened.
Then comes the talk we've been thinking about all day long, with Damian the Father. We start by telling him what we've seen and what does it means for us. How we do understand we are from different cultures and education but they are things which we just can't let go, and that should not happen anywhere in the world. Damian does not deny anything, and is open to discuss it. He let us know he had an education much more violent than that, and that this is how education works according to him in Peru. But that he loves his daughter and would not want to hurt her.  This time we are all crying. And how it does not want us to leave. We keep explaining that we cannot caution this and that this is unfortunately it for us...

Nous dinons tous ensemble dans une atmosphère plutôt lourde mais soulagés que Damian est eu l'ouverture d'esprit de discuter de ce sujet qui semble normalement tabou pour les femmes de cette famille.
Le lendemain matin nous nous préparons à partir. Alors que nous partageons le dernier petit déjeuner tous ensemble, Damian se lève et nous fait un speech de départ. Pour nous remercier, nous dire qu'il ne nous oubliera jamais, et s'excuse une nouvelle fois de ce qu'il s'est passé la veille.  On pleure tous une dernière fois. Et partons avec en cadeau des haricots et des fèves de la récolte à laquelle nous avons participé. 

We all eat together in this weird atmosphere, but quite relieved that Damian admitted it and was open to discussion.
The morning after ,we get ready to leave. And as we all take our last breakfast together Damian does a speech for us. To let us know he will always remember us and that he's sorry about what happens. We all cry one last time. And they offer us beans from the harvest we collaborated to.

En résumé nous avons vécu une expérience incroyable et inattendue, bien évidemment nous aurions aimé qu'elle ait une fin différente. Nous avons fait ce qu'il nous semblait bon de faire sur le moment et espérons juste que notre départ aidera à ouvrir une discussion dans cette famille extraordinaire. De notre côté nous en avons discuté des heures durant sur le chemin de notre prochaine étape : Nasca.

On this note we departure. 
An unexpected experience, we would have loved to end in a better way.
But we hope we helped changed things a bit, and helped this extraordinary family start a discussion.
And we're sorry for Milly, we kind of pay twice for something which should have never happened in the first place.​​​​​​​
Back to Top