Here we are (finally) on the road. We initially thought, when we got on the plane to Buenos Aires, that this was the beginning of our trip. But it seems that it might be an adventure with several beginnings ( not sure that’s grammatically correct).
Leaving Pedro, our favourite mechanic, was for us a second start. Here we are, alone in a brand new Kombi. I have to say when we said goodbye Pedro I got a little emotional...
Bon voilà on a (enfin) pris la route. On avait cru, en se posant dans l’avion pour Buenos Aires que cela marquait le début de notre voyage. Mais il semble que c’est peut être un voyage avec un démarrage à plusieurs vitesses.
Quitter Pedro, notre garagiste préféré c’était pour nous un deuxième départ. Nous voilà seuls, livrés à nous mêmes dans un van refait à neuf! Je l’avoue au moment des adieux avec Pedro j’ai lâché ma larme...
First stop and unique plan so far: the National Chilean Parc of Torres del Paine. 200 km away from our starting point Punta Arenas and close to the city of Puerto Natales.
To get there we’re crossing the Patagonian pampa. Yellow herbs, lakes surrounded by flamingos, gang of guanacos (chilean lamas) and sheeps all over. We even managed to save one on the way which got lost in the middle of the road.
1ère étape et unique plan pour le moment: le parc national Chilien de Torres del Paine. À 200km de notre point de départ  Punta Arenas, et près de la ville de Puerto Natales.
Pour s’y rendre nous traversons la pampa Patagonienne. Herbe jaunie, lacs bordés de flamants roses, gangs de guanacos ( lamas chiliens) et moutons à perte de vue. On réussit même à en sauver un égaré sur le bord de la route.
But the Patagonian roads are mostly famous for the really strong wind which blow all the fucking time. So strong that you’re always driving with both of your hands attached to the wheel. And we we weren’t lucky that day as the wind was blowing in the opposite direction.
After a few hours we are approaching Puerto Natales. Last way up for the Kombi, and on the way down to the city the engine suddenly stops. Worried looks at each other, we park on the side of the road.
Mais les routes de Patagonie c’est surtout un vent violent qui souffle en permanence.  Un vent à constamment vous crisper les 2 mains sur le volant. Et pas de chance ce jour là le vent souffle de face.
Après quelques heures de route nous arrivons aux abords de Puerto Natales. Dernière montée pour le Kombi, et là dans la descente vers la ville le moteur s’éteint...regards inquiets. On a le temps de se ranger sur le côté.
Damn, the gas. In the Kombi there isn’t any modern way to warn you that you’re running low on gas. No sound. No light. But we know it, we were so happy to begin our trip that we might have left down this small detail. We're out of gas.
Well no choice, let’s go. We grab the empty jerrycans on the top of the Kombi and wait for a car to stop. The first arrives and stop immediately. Argentinians, they drive us to the nearest petrol station a few kilometers away. We fill up our jerrycans and we go back on the road to wait for a car to drive us back to the Kombi. The second car takes us in, a Chilean tourist guide who makes fun of us and tell us that here they call it la Pana del Tonto. Litteraly, the idios breakdown...
On this first lesson, we finally enter the Torres del Paine Park where new adventures are awaiting us.
Merde l’essence. Dans le Kombi pas de signal sonore ni de lumière sur le tableau de bord pour nous indiquer qu’on est à sec. Mais on le sait, on était tellement heureux de débuter notre voyage qu’on a peut être oublié ce léger détail.
Bon bah c’est parti. Nous décrochons nos bidons vides du toit et nous nous mettons sur le côté de la route. La 1ère voiture s’arrete. Un couple d’argentins qui nous conduisent à la station la plus proche, qui par chance se trouve à quelques kilomètres. On remplit nos bidons et on se remet sur le côté de la route pour repartir dans l’autre sens. La 2ème voiture s’arrête, un chilien qui se moque un peu de nous et nous apprend qu’ici on appelle ça la “Pana del Tonto”. La panne du con quoi!
Sur cette première leçon nous rentrons dans le Parc Torres del Paine où d’autres aventures nous attendent.
​​​​​​​
Back to Top