English Version will follow...soon. Maybe.

Pour de nouvelles raisons mécaniques (aujourd’hui tout va bien je vous rassure), nous avons changé de plan fin décembre et avons décidé de quitter le Chili après notre passage à El Chaltén pour nous diriger vers Bariloche en Argentine. 
Bariloche, pour y rencontrer un guru dans la communauté Kombi : Pinky.​​​​​​​
Pinky est un personnage surprenant qu’il vous sera difficile d’imaginer. Mais je vais quand même essayé de vous le présenter. 
Oui Pinky n’est pas son vrai prénom mais tout le monde le surnomme ainsi depuis son plus jeune âge. Pourquoi ? on ne saura pas. Pinky fut concessionnaire VW pendant toute sa vie, il a lui-même voyage dans un Kombi pendant sa jeunesse. Et aujourd’hui il accueille les voyageurs en Kombi dans sa rue pour les aider a régler tous types de problèmes. Imaginez donc une rue ou sont stationnés des Kombis toute l’année, et tous les jours s’y déroule un ballet de voyageurs en combinaisons de mécano qui s’entraident de Kombi en Kombi.
Et au milieu de tout ça, un homme d’un certain d’un certain âge qui regarde conseille et peut d’un coup d’œil vous dire pourquoi votre moteur fait ce tac tac tac anormal ou pourquoi votre Kombi cale a chaque démarrage (notre cas). 
Pinky donne ses conseils et partage son savoir avec les voyageurs pour qu’ils puissent continuer leur route. 
Comprenez que Pinky n’est pas celui qui fait, mais celui qui conseille. 
Parce que oui à force de sortir des moteurs de Kombi seul a mains nues, Pinky s’est bousillé le dos et ne peut aujourd’hui plus passer des heures sous des Kombis. 
Nous avons donc passé un mois dans la rue de Pinky. Au départ pour un petit problème, puis nous y avons un peu pris goût et avons finalement retapé pas mal de choses sur notre Kombi. Et puis au fur et à mesure de nouveaux voyageurs sont arrivés. 
(On a meme pu leur faire des gaufres dans le garage de Pinky)!
Et nous avons ainsi rencontre Belu et Roberto et leur Kombi culturel (cultura Kombi en la ruta ou @culturacombi). Ils profitent de leur voyage pour proposer des rencontres culturelles dans les villages dans lesquels ils se déplacent. 
Puis Julietta et Leandros, et leur Jugandera Magica (@lajugandera), deux argentins qui ont illuminé notre séjour avec leur projet de ludothèque ambulante. Leur Kombi est plein à craquer de jeux pour enfants et plus grands. Ils sont animés par l’envie de faire jouer le plus grand nombre. Dans chaque ville où ils se déplacent ils installent donc leurs jeux et invitent les plus grands et plus petits à les découvrir. Ils ont eux-mêmes créer leur propre jeu : Nació Popular (un pierre feu ciseau bien plus drôle qui se joue avec un dé de câlin !). Amaury travaille même avec eux aujourd’hui sur le développement d’un nouveau jeu autour des Kombis !​​​​​​​
Et puis il y a eu Remi. Un autre français vivant en Argentine et sa Vagamunda (@lavagamunda)…
Et enfin Rodolfo. Il vit a Bariloche, est pilote le matin et passe ses aprèm à aider les voyageurs,
 comme nous, échoués dans cette rue.

Avec toute notre nouvelle famille nous avions développé une vie dans cette rue, nous partagions tous nos repas ensemble en installant des tables sur le trottoir. Alors oui, la vie en ville en Kombi a quelques inconvénients. 
Pour les toilettes nous avons exploité ceux du supermarché d'à côté, qui nous voyait tous defiler plusieurs fois par jour...
Pour la douche, nous avons un samedi soir écumé plus de 20 auberges de jeunesse avant que la dernière ne nous accepte finalement (depuis Amaury nous a installé une douche dans le Kombi!).


6 dans le Kombi. Une premiere - 6 in the Kombi for the first time

Les weeks ends nous suivions tous Rodolfo pour aller camper des lacs aux environs. 
Enfin sauf la fois où nous avons perdu une de nos roues en route...
Et celle oú l'on a encore oublié de mettre de l'essence dans le Kombi. Oups.​​​​​​​​​​​​​​

Après un mois sur place, nous savions qu’il était temps pour nous de partir et 
laisser la place à d’autres qui avaient besoin de la générosité de Pinky.
 En partant nous quittions cette vie de rue rendue possible par le partage de connaissance d’un seul homme. 
Pour certains nous nous reverrons. 
Pour d’autres vous faites partie des rencontres que nous n’avions pas imaginé
mais qui changent tous les jours la suite de notre voyage.
Back to Top